AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Bienvenue sur LECLA l'affreux. :gangster: :chris: :gnih:


Un topic des RPs libres a été mis en place ici ! Allez j'ter un oeil. :hin:
Nous attendons avec impatience nos bébés prédéfinis, ils sont coolish vous verrez ! :ivil: :raff:



C'est la dèche chez les Muffled Necks essayez de renflouer un peu leurs rangs. :chica: :ivil:


Partagez | 
 

 eoin ≈ t'as brûlé tous mes tapis, tu t'es couché dans mon lit et t'as bu tout mon porto, vieux chameau.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Les rois du royaume branlant

≈ ARRIVÉE : 05/05/2015
≈ IMPACTS : 275

≈ UN AUTRE : samuel hancock pour vous servir.
≈ AVATAR : david mazouz.
≈ ÂGE : 15 ans.
≈ MÉTIER : pickpocket au service des peaky, petite frappe, raclure, ordure, les surnoms sont divers et variés.
≈ DES ARMES ? : un revolver, quant au modèle il en sait foutrement rien.
≈ GANG : il y pensait pas grand-chose avant d'en intégrer un, depuis il s'y sent bien, poisson dans l'eau il souhaite pas se tirer de sa grande famille de bookmakers. De toute façon, il a signé le contrat, il peut plus faire machine arrière, il est des Peaky jusqu'à sa mort.



MessageSujet: eoin ≈ t'as brûlé tous mes tapis, tu t'es couché dans mon lit et t'as bu tout mon porto, vieux chameau.   Mar 5 Mai - 21:07



Avec le canon d’un flingue entre les dents, on ne prononce que les voyelles.

≈ Thème du personnage ≈

Nom ≈ Murdock, ça ronronne, ça crame dans ceux qui aiment pas cette origine, pourtant c'est purement irlandais - ou presque. C'est le dernier héritage qu'il tient de son géniteur mort en guerre, en héros paraît-il, mais Eoin, lui, il voit plutôt ça comme du gibier de potence. Prénom(s) ≈ c'est rien de folichon, c'est assez court pour qu'il ait pas besoin d'un surnom coupé au couteau, c'est Eoin le mioche qu'est tombé dans les magouilles des adultes. Il sait pas de qui il tient ça, de son père, de sa mère, des deux ou encore de sa grand-mère, peu lui importe il aime pas épiloguer sur ce qui a aucune importance. Âge ≈ 15 ans depuis pas bien longtemps, et même pas encore mort - ce qui peut être perçu comme un genre de miracle. Origine(s) ≈ racines irlandaises du côté du père, sa mère quant à elle est une pure anglaise. Date de naissance ≈ le 14 février 1905. Lieu de naissance ≈ Birmingham, le coeur du laid. Religion ≈ protestant à priori, il est loin de pratiquer pourtant et préfère s'adonner à des délires encore plus spirituels. Classe sociale ≈ dans la pauvreté la plus crade et déconcertante, même si sa dégaine lui donne un air de garçonnet riche. Statut marital ≈ célibataire, même s'il a droit parfois à quelques sourires de midinettes de son âge. Orientation sexuelle ≈ il a pas encore testé ses préférences et pour le moment il se pose pas trop la question. Vivra verra et vice-versa. Métier ≈ minable petit pickpocket qui sait faire ses preuves, avec sa gueule d'ange on se doute pas forcément qu'il a les mains baladeuses. D'ailleurs ça fait pas mal de temps qu'il est dans le business des Peaky, si bien qu'il est considéré comme étant la mascotte du gang. Traits de caractère ≈ inconscient, grande gueule, injurieux, borné, à peine arrogant, capricieux, respectueux, perfectionniste, à l'écoute, colérique, bourré de principes, cachottier, ouvert d'esprit. Groupe ≈ la gueule du Diable. Avatar ≈ David Mazouz. Crédits ≈ swan, ici.


Eoin Murdock


Un ≈ l'adolescent est toujours bien habillé. Il a pigé que dans cette ville il faut jouer sur les apparences pour pas se faire remarquer, son activité aide pas des masses alors faut bien qu'il se trouve un joli cocon pour donner une sensation de sécurité aux habitants. Il est comme les autres, monsieur tout le monde, ou plutôt damoiseau banalisé. Et on aura beau dire ce qu'on veut ; être impeccable en toute circonstance c'est aussi un art. Deux ≈ il entend souvent des rires quand il prononce son nom de famille, Murdock. Il est pas le seul à le porter à Birmingham, l'autre c'est sa mère, Brenda Murdock qui se fait payer pour quelques minutes entre ses jambes. Une pute discrète, assez classe pour avoir une certaine clientèle et surtout elle est certainement pas dans une maison close, elle bosse à son propre compte. De toute manière, depuis que son époux est mort, elle est comme son fils ; à se suspendre sur le fil du rasoir pour réussir à au moins bouffer dans le mois. Trois ≈ il a pas sa langue dans sa poche et souvent, très souvent ça lui fait défaut. S'il est du genre à défendre la veuve et l'orphelin, ça emboîte généralement le pas sur ce qui est bien ou mal, une injure de travers peut suffire à le faire entrer dans une sale colère en dépendant du contexte. Pour ça, il s'est déjà ramassé quelques poings sur le coin de la figure, le pire ça a dû être une ou deux côtes en bouillis. Il sait pas se gérer, de toute manière les hormones arrangent rien à son cas, encore moins la mort d'Ackerley. Il l'avait croisé une fois ou deux ce type, il était pas bien méchant, il correspondait même carrément à ses idéaux - et forcément il a été zigouillé. Quatre ≈ du haut de ses 1m59, on peut pas dire qu'il impressionne, voire pas du tout. Il est même plutôt sujet à des boutades, à force il en tient même plus compte et préfère prendre la chose avec le sourire. Enfin, dans tous les cas c'est certainement pas de lui dont on va se méfier en premier et ça s'avère assez pratique pour commettre ses larcins. Cinq ≈ il a tenu sa première arme y'a un peu plus d'un an, au moment où il a voulu intégrer le gang. L'a bien fallu qu'on lui apprenne les bases de la défense, s'il était aussi doué qu'un pied au départ, le temps a fait que maintenant il se débrouille beaucoup mieux et connaît très bien le revolver qu'il cache à sa ceinture. Six ≈ quand il a rien à faire pour les affaires, il est toujours fourré avec Jolene Collins et c'est même plutôt rare qu'il en soit trop loin. Ils sont les inséparables du groupe, même si un souci générationnel devrait clairement leur sauter à la gueule. Sept ≈ de temps en temps il lui arrive de fumer, il a commencé en même temps qu'il est tombé dans les griffes des Peaky. De fait, ça n'étonne plus personne de le voir s'en griller une adossé à un mur - de toute manière ils s'en tapent pas mal, c'est pas comme si c'était pas monnaie courante, ici. Huit ≈ et si c'est pas une clope qu'il a au bec, alors ce sera un cure-dent. Allez savoir pourquoi, sûrement la bougeotte. Neuf ≈ il est dans le fichier des autorités et non pas pour une bonne action. C'était il y a seulement quelques mois, il s'est fait choper pour dégradation d'un bien avec un autre membre du gang à peine plus âgé que lui, il est resté au trou un petit moment avant d'en sortir grâce au gang. Depuis il met un point d'honneur à ne plus se faire attraper. Dix ≈ son père, il était irlandais, du coup il savait des trucs de son pays d'origine que son fils savait pas. Il a eu l'éclair de génie de lui apprendre à jouer du bodhran avant de filer vers sa propre perte. Depuis qu'il est tombé avec ses confrères malheureusement Eoin y a plus touché.



elf, Laura, 19 ans

T'es arrivé ici comment ? ≈ la faiblesse est en moi. Tu penses quoi de ce joyeux bordel ? ≈  :smoke:  :frfr:  :crev:  :nyu:  Un truc à nous dire ? Une petite cassdédi ? ≈  :koeur:  :mih:  :perv:  :aw: Le mot magique pour passer ≈ i am the danger.  :beuh:


≈ L'ENFER C'EST LES AUTRES ≈


_________________


j's'rai content quand tu s'ras mort Vieille Canaille
« the one advantage we have is our ability to cooperate... to help each other out. we recognize ourselves in each other, and are programmed for compassion, for heroism, for love. and those things make us stronger, faster and smarter. »



Dernière édition par Eoin Murdock le Sam 16 Mai - 14:20, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hellisempty.forumactif.org/t67-eoin-t-as-brule-tous-mes-tapis-tu-t-es-couche-dans-mon-lit-et-t-as-bu-tout-mon-porto-vieux-chameau http://hellisempty.forumactif.org/t68-eoin-peace-and-love-pauvre-conne
avatar
Les rois du royaume branlant

≈ ARRIVÉE : 05/05/2015
≈ IMPACTS : 275

≈ UN AUTRE : samuel hancock pour vous servir.
≈ AVATAR : david mazouz.
≈ ÂGE : 15 ans.
≈ MÉTIER : pickpocket au service des peaky, petite frappe, raclure, ordure, les surnoms sont divers et variés.
≈ DES ARMES ? : un revolver, quant au modèle il en sait foutrement rien.
≈ GANG : il y pensait pas grand-chose avant d'en intégrer un, depuis il s'y sent bien, poisson dans l'eau il souhaite pas se tirer de sa grande famille de bookmakers. De toute façon, il a signé le contrat, il peut plus faire machine arrière, il est des Peaky jusqu'à sa mort.



MessageSujet: Re: eoin ≈ t'as brûlé tous mes tapis, tu t'es couché dans mon lit et t'as bu tout mon porto, vieux chameau.   Mar 5 Mai - 21:07



Je le considère comme un impôt sur la connerie.



Histoire






Le mouchoir est imbibé de ses larmes, il vaut plus rien, on dirait une masse de flotte qui a essayé de prendre une forme plus rigide. Elle chiale maman Murdock, elle chiale jusqu'à plus avoir de salive dans le creux de sa gorge. Parce qu'elle sait, elle l'a apprit, et elle sait pas comment annoncer la nouvelle à son fils qui lui demandait chaque jour quand est-ce que son père allait rentrer. La première année, c'était ça, la seconde une fois dans la semaine, la troisième dans le mois, jusqu'à ce qu'il se taise et qu'il garde ses rêves pour lui. Il est là, celui-là, ouvrant la porte et découvrant le massacre de ce qu'il a laissé derrière lui. Fronçant les sourcils, il admire l'étendue des dégâts en zieutant de haut en bas sa mère qui plongée dans ses hoquets a même pas percuté sa présence. Un raclement de gorge suffit à la faire sortir de sa torpeur, elle se frotte les yeux, semblable à une fillette qui n'a pas eu son jouet. Le sujet, il est plus grave. On parle d'un homme qui s'est fait avoir par une balle, une seule, puis une autre peut-être dans des morceaux de son corps carbonisé par les obus. Eoin le sent. Il le sent au fond de ses tripes que la question sert à rien, que la réponse il l'a là, face à lui avec cette femme qui essaie tant bien que mal de se redonner contenance. Déglutissant elle lui adresse une oeillade plus que tendre qui cause à sa place. Et ça lui retourne les tripes. Par automatisme il s'attarde sur un vieux portrait qui traîne sur un meuble de la petite cuisine, et son coeur se met à s'emballer. Cet homme au front large et au bec d'aigle ; il reviendra pas. Il avait rien juré quand il avait attrapé le train au vol, il avait rien pu promettre à la chair de sa chair. Il lui avait juste dit de veiller sur son épouse. Son seul souvenir c'était plus que les rails qui crissent, emmenant au loin le père. Son père. Déglutissant, sa salive lui fait l'effet d'un citron acide et tout en serrant les manches de son propre vêtement entre ses doigts crispés, il fait un pas, puis deux. S'arrête. Il ose. « Il revient quand ? » Elle tend ses bras. Il reviendra pas. « Viens mon chéri... » Sans se faire prier, il trouve sa place dans les bras ballants de son interlocutrice. Elle le serre fort, si fort que sa tête pourrait éclater à l'instar d'un bouchon de champagne. Elle dépose un baiser sur son front, unique, il résonne dans son crâne. Elle a toujours pas répondu. « Il revient quand ? » Qu'il répète inlassablement, de plus en plus grave dans sa voix alors que ses iris s'attardent sur un point vide, disposé lui sur la table en bois miteuse. C'est l'effet d'une bombe, elle se retient de s'effondrer, elle murmure en secret. « Il - il ne reviendra pas. »




C'est qu'une petite frappe, une petite frappe qu'a l'allure d'un des grands de ce monde. Un petit caïd après lequel on court pour reprendre les billets verts. Un petit quelque chose. un rien dans cet univers. Juste une tache s'étalant sur d'autres, et il court, court aussi vite qu'il le peut parce qu'on lui a donné des ordres. Voyou trop propret il a les poumons en feu, le béret qui menace de se casser la gueule de sa tête ronde. Il entend gueuler, il entend courir, et il voit son temps de paix qui s'écourte considérablement. On lui a demandé un bracelet, c'est ce qu'il a pris auprès d'une bourgeoise grasse et pompeuse, si bien coiffée qu'elle ressemblait aux poupées dans les vitrines. Il a pas le temps de jouer Eoin, juste celui de se faire la malle et de se cacher derrière un baraquement. La dernière fois il a été foutu en taule, quelques jours seulement, juste assez pour avoir droit à une morale de ses pairs plus âgés. Tout ça parce qu'il avait cassé une bagnole en compagnie de son maître en la matière. La rage, il l'a, la détermination aussi, le but en revanche il sait pas. Mains collées sur les parois suintantes de la bicoque, ses guiboles en tremblent encore. Plus qu'à attendre que ça se tasse, que ça s'arrête, elle a pas eu l'occasion de le percuter sous son chapeau trop grand, même pas son regard de fouine qui a pas voulu se détacher du brillant de sa parure. Pinçant sa lèvre inférieure, c'est dans sa poche que le butin a été foutu. Il se laisse glisser, lamentable avant de passer ses doigts sur son couvre-chef agrémenté d'une lame de rasoir, il renifle avec la grâce d'un piaf agonisant puis l'arrière de son crâne s'écrase contre les briques rouges. Un sourire. La naissance d'un en tout cas s'éclate sur sa trogne de bambin. Merde. Il est fier de lui, juste assez pour pas prendre le melon et se dire qu'il peut faire mieux, qu'un jour il sera peut-être négociateur qui sait. Il est jeune, Eoin. Il a toute l'existence devant lui, à trouver des amours, se faire des emmerdes. L'un dans l'autre, faut croire que son chemin tout tracé a préféré le deuxième cas. N'empêche que l'adrénaline, là, qui palpite dans ses tempes, qui réveille ses veines et les fait grossir ; ça fait un bien fou. Sa mère pourrait pas comprendre, elle pourrait pas discerner ce qu'il y a de bien à faire ça, alors qu'elle elle se contente d'écarter les cuisses. C'est pas du même registre, c'est vrai, dans les deux cas ils risquent de crever la gueule ouverte ; un de maladie, l'autre la gorge coupée. Ce doit être ça qui lui plaît à ce con, de croire qu'il lui reste plus rien à perdre, que quitte à faire quelque chose autant gérer son coup. Inspirant profondément, des bruits de godasses cirées se rapprochent alors que machinalement il chope son béret empoisonné pour se défendre en cas de besoin. « Tu l'as eu ? » C'est Collins avec ses dents blanches comme la lune, c'est Collins et sa voix fumante accompagnée de son teint nourrit sous un soleil plus fort encore que celui d'Angleterre. Hochant la tête, Eoin passe le bout de sa langue sur ses lippes sèches avant d'attraper son trésor qu'il dévoile à la donzelle aux cheveux trop courts. « Pour qui tu m'prends ? » C'est un genre cette femme, un genre dont on s'approche sans se méfier des épines qui peuvent piquer, rose des sables, sa robe elle volette un peu à cause du léger vent qui vient leur écraser les joues. Toussant à peine, il la dévisage à la manière d'un défi qui va être lancé. Si elle est plus parmi les voleurs des bas-fonds, c'est elle qui a eu le courage de tout lui apprendre, elle la grande, elle la belle, elle sa moitié au féminin. Et ce pétillement qu'elle a dans le regard, le gamin saurait le reconnaître entre mille, elle se fout accroupie, lui lâche la fumée de sa clope en plein dans la gueule et ajoute, en guise de verdict. « Pour une ordure. »


≈ L'ENFER C'EST LES AUTRES ≈


_________________


j's'rai content quand tu s'ras mort Vieille Canaille
« the one advantage we have is our ability to cooperate... to help each other out. we recognize ourselves in each other, and are programmed for compassion, for heroism, for love. and those things make us stronger, faster and smarter. »



Dernière édition par Eoin Murdock le Mer 6 Mai - 12:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hellisempty.forumactif.org/t67-eoin-t-as-brule-tous-mes-tapis-tu-t-es-couche-dans-mon-lit-et-t-as-bu-tout-mon-porto-vieux-chameau http://hellisempty.forumactif.org/t68-eoin-peace-and-love-pauvre-conne
avatar
Les rois du royaume branlant

≈ ARRIVÉE : 05/04/2015
≈ IMPACTS : 689

≈ AVATAR : dane dehaan
≈ ÂGE : vingt-cinq ans, on le prend encore pour un gosse
≈ MÉTIER : peintre raté, contrebandier des silver snakes
≈ DES ARMES ? : un luger, plus pour son crâne que celui des autres
≈ GANG : les serpents venimeux, pas tous cependant



MessageSujet: Re: eoin ≈ t'as brûlé tous mes tapis, tu t'es couché dans mon lit et t'as bu tout mon porto, vieux chameau.   Mar 5 Mai - 21:23

p'tit con :chica: :chica:

_________________

NI PUTE NI MOINS

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hellisempty.forumactif.org/t36-cowards-and-monsters http://hellisempty.forumactif.org/t69-meme-les-supernovas-s-eteignent-a-un-moment
avatar
Les rois du royaume branlant

≈ ARRIVÉE : 05/05/2015
≈ IMPACTS : 275

≈ UN AUTRE : samuel hancock pour vous servir.
≈ AVATAR : david mazouz.
≈ ÂGE : 15 ans.
≈ MÉTIER : pickpocket au service des peaky, petite frappe, raclure, ordure, les surnoms sont divers et variés.
≈ DES ARMES ? : un revolver, quant au modèle il en sait foutrement rien.
≈ GANG : il y pensait pas grand-chose avant d'en intégrer un, depuis il s'y sent bien, poisson dans l'eau il souhaite pas se tirer de sa grande famille de bookmakers. De toute façon, il a signé le contrat, il peut plus faire machine arrière, il est des Peaky jusqu'à sa mort.



MessageSujet: Re: eoin ≈ t'as brûlé tous mes tapis, tu t'es couché dans mon lit et t'as bu tout mon porto, vieux chameau.   Mar 5 Mai - 21:25

Tantouze. :smoke: :perv:

_________________


j's'rai content quand tu s'ras mort Vieille Canaille
« the one advantage we have is our ability to cooperate... to help each other out. we recognize ourselves in each other, and are programmed for compassion, for heroism, for love. and those things make us stronger, faster and smarter. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hellisempty.forumactif.org/t67-eoin-t-as-brule-tous-mes-tapis-tu-t-es-couche-dans-mon-lit-et-t-as-bu-tout-mon-porto-vieux-chameau http://hellisempty.forumactif.org/t68-eoin-peace-and-love-pauvre-conne
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: eoin ≈ t'as brûlé tous mes tapis, tu t'es couché dans mon lit et t'as bu tout mon porto, vieux chameau.   

Revenir en haut Aller en bas
 

eoin ≈ t'as brûlé tous mes tapis, tu t'es couché dans mon lit et t'as bu tout mon porto, vieux chameau.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» eoin ≈ t'as brûlé tous mes tapis, tu t'es couché dans mon lit et t'as bu tout mon porto, vieux chameau.
» Tous les monstre de MH3 !
» Bientôt les nains à 40k ?
» Cherche homme à tout faire ....Coqueline re...recrutée
» Sur les pas des légendes !
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
≈ AND ALL THE DEVILS ARE HERE :: ≈ EMBARQUER POUR LES BAS-FONDS :: Remplissez votre casier judiciaire :: Dossiers archivés-