AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Bienvenue sur LECLA l'affreux. :gangster: :chris: :gnih:


Un topic des RPs libres a été mis en place ici ! Allez j'ter un oeil. :hin:
Nous attendons avec impatience nos bébés prédéfinis, ils sont coolish vous verrez ! :ivil: :raff:



C'est la dèche chez les Muffled Necks essayez de renflouer un peu leurs rangs. :chica: :ivil:


Partagez | 
 

 PREMIÈRE BESOGNE ≈ le disjoncté

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Le dieu imposteur

≈ ARRIVÉE : 05/04/2015
≈ IMPACTS : 141

≈ AVATAR : timothy dalton.
≈ ÂGE : -
≈ MÉTIER : cadavre pourrissant dans une tombe.
≈ DES ARMES ? : -
≈ GANG : peu importe maintenant.



MessageSujet: PREMIÈRE BESOGNE ≈ le disjoncté    Mar 2 Juin - 20:59



L'oeil du juste



Le disjoncté


C'est que ça commence à faire peur dans ce petit appartement, y'a des coups de feu qui sont partis. BANG. Si bien qu'un voisin a appelé les flics qui se trouvaient pas loin. Deux donzelles, la porte elle a été enfoncée pour découvrir un paysage de carnage - ou presque. Une pauvre femme saigne à l'épaule, elle a été touchée, enfin pas vraiment, la balle a frôlé sa peau, pourtant ça a été suffisant pour qu'elle tombe sur le parquet face à un type. Type qui vraisemblablement doit être son mari. Il est rouge de rage, il gueule des trucs, comme quoi c'est qu'une traînée qui l'a trompé, qu'elle mérite de crever. Mesdames, va falloir calmer le jeu et sauver la situation, sous peine que ça se termine mal - très mal.
REUSSITE DE LA BESOGNE ≈ l'homme fini en taule et le chef de la brigade vous remarque, vous note dans ses petites papiers.
ECHEC DE LA BESOGNE ≈ l'homme tue sa femme et finit par se suicider, votre réputation en prend un coup.
MEMBRES ≈ Joyce Jacobson, Myrtle Ackerman.


Informations complémentaires


L'utilisation des dés est obligatoire pour toute action plus ou moins conséquente, si vous avez besoin d'aide merci de vous référer au petit message des besognes qui explique son fonctionnement. La longueur vous appartient autant que le contenu, quand la décision finale viendra - donc échec ou réussite -, un PNJ viendra pour signer la fin de votre quête et les conséquences.  :koeur:


≈ L'ENFER C'EST LES AUTRES ≈

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hellisempty.forumactif.org
avatar
Les teignes au pain rassis

≈ ARRIVÉE : 23/05/2015
≈ IMPACTS : 445

≈ AVATAR : Natalie Dormer
≈ ÂGE : 33 ans
≈ MÉTIER : Sergent de police
≈ DES ARMES ? : Un gun, une dague dans la botte
≈ GANG : Le gang contre les gangs : la police



MessageSujet: Re: PREMIÈRE BESOGNE ≈ le disjoncté    Dim 7 Juin - 10:42

La plupart du temps, patrouiller c'est la corvée. C'est la routine. C'est ennuyeux. On en viendrait même parfois à espérer un petit esclandre, une bagarre à calmer, un accident à gérer, un événement qui nous sorte de cette promenade forcée dans les rues dégoûtantes de notre chère Birmingham. Heureusement qu'on est plusieurs à les faire. En général on nous envoie en duo - sauf les jours où on sait que certains gangs sont un peu chauds et qu'il va se passer quelque chose où il vaudrait mieux que la police soit présente. Du coup, il reste quand même l'espoir de tomber sur un camarade assez causant et sympa pour la patrouille. Quand je tombe sur l'un des gorilles taciturne qui bossent à la police, je sais que ça va être juste un enfer interminable... Mais quand j'entends que je vais partir avec Myrtle, comme on nous l'a annoncé aujourd'hui, je saute littéralement de joie. Je redeviens comme une gamine qui a été sélectionnée dans la même équipe que sa meilleure amie. Surexcitée et plus motivée que jamais.
Après avoir fini de remplir les quelques dossiers que j'ai traités dans la matinée, je rejoins toute guillerette ma coéquipière qui fume une clope devant le poste de police. Avant d'arriver à sa hauteur, je lève la tête pour consulter l'horloge tout en haut du mur : 14h13... Aïe. Je suis à la bourre. Elle ne va pas aimer, elle qui est réglée comme une partition... Je m'approche rapidement d'elle et tente de lui faire oublier son attente en lançant avec humour :

« Ben alors, on y va ? Je t'attends moi ! »

Malgré tout je lui adresse un sourire d'excuse gêné. Elle secoue la tête d'un air blasé, le sourire en coin puis après m'avoir donné un coup de poing amical dans l'épaule, s'élance énergiquement dans la rue. Soulagée je la rattrape en trottinant et nous commençons à bavarder comme d'habitude. Malgré le fait que nous soyons voisines et que nous passions beaucoup de temps ensemble, nous avons tout de même systématiquement des tas de trucs à nous raconter. C'est en partie pour ça que je ne m'ennuie jamais avec Myrtle en patrouille.

Au bout d'une heure et demi à quadriller la ville, nous arrivons au Sud de la ville. Quartier que nous redoutons tous pendant les patrouilles. Les rues sont crasseuses, les mendiants sont partout, les ivrognes on ne les compte plus... c'est l'éclate ! Il faut faire attention à tout quand nous passons ici, plus que dans les autres quartiers. Ici la vermine est partout. C'est quand nous sommes en train de passer au peigne fin les Docks, repaire des marchandises illégales, que l'alerte arrive sous la forme d'un vieux monsieur. On l'entend arriver au loin hurlant qu'il cherche des policiers. Quand enfin il tombe sur nous, il baragouine à toute vitesse et semble paniqué. Myrtle est très concentrée et semble  comprendre malgré le débit irréel. Moi, je ne perçois que quelques mots comme « voisins », « d'habitude », « couple », « coup de feu »... C'en est assez pour m'alerter. Comme elle a compris l'adresse du vieux monsieur, Myrtle s'élance hors des Docks vers les immeubles décrépis. Après avoir expliqué à l'homme qu'il devait nous attendre au Garrison, je rejoins au pas de course l'inspecteur devant le petit bâtiment où elle s'est arrêtée. Avant d'entrer, je lui demande de me traduire rapidement le discours confus du vieil homme. Après un regard inquiet à mon égard, elle m'explique que les voisins du vieillard sont un couple marié qu'il entend souvent se disputer, mais que d'habitude cela se finit assez rapidement. Seulement aujourd'hui, il a paniqué quand il a entendu un coup de feu.
Il n'en faut pas plus pour que mon sang se mette à bouillir. Imaginer la pauvre femme battue par son mari me fout dans une colère noir et bien sûr, comme Myrtle le craignait sûrement, je fais l'analogie avec mon connard de père. Le même que celui qui se trouve deux étages plus haut. N'y tenant plus, je sors mon arme et monte les escaliers quatre à quatre en entendant vaguement Myrtle en bas me conseillant de réfléchir avant d'agir. Dans l'état actuel des choses j'en suis tout simplement  incapable. Arrivée devant la porte de Mr et Mme Silsbury, je prends un court élan dans l’étroit couloir et donne un violent coup de pied pour enfoncer la porte.


ACTION : Joyce enfonce la porte
SI BON : La porte s'ouvre en grands fracas, le mari s'effraie
SI MAUVAIS : La porte ne s'ouvre pas, Joyce se détruit le pied


Dernière édition par Joyce Jacobson le Dim 7 Juin - 11:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Le dieu imposteur

≈ ARRIVÉE : 05/04/2015
≈ IMPACTS : 141

≈ AVATAR : timothy dalton.
≈ ÂGE : -
≈ MÉTIER : cadavre pourrissant dans une tombe.
≈ DES ARMES ? : -
≈ GANG : peu importe maintenant.



MessageSujet: Re: PREMIÈRE BESOGNE ≈ le disjoncté    Dim 7 Juin - 10:42

Le membre 'Joyce Jacobson' a effectué l'action suivante : Lancer de dés ≈

'PILE OU FACE ≈' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hellisempty.forumactif.org
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: PREMIÈRE BESOGNE ≈ le disjoncté    

Revenir en haut Aller en bas
 

PREMIÈRE BESOGNE ≈ le disjoncté

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» [Challenge] La ferme de la besogne
» faire la premiére page d'un texte
» [A faire vivre] Carnet de dessins d'Yvengel Wercer
» Bienvenue a Zombieland!
» premiere station de ski
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
≈ AND ALL THE DEVILS ARE HERE :: ≈ BIRMINGHAM POUR LES POURRIS :: Au Sud :: Les habitations-