AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Bienvenue sur LECLA l'affreux. :gangster: :chris: :gnih:


Un topic des RPs libres a été mis en place ici ! Allez j'ter un oeil. :hin:
Nous attendons avec impatience nos bébés prédéfinis, ils sont coolish vous verrez ! :ivil: :raff:



C'est la dèche chez les Muffled Necks essayez de renflouer un peu leurs rangs. :chica: :ivil:


Partagez | 
 

 Rise above your name. - LIBRE.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Les rois du royaume branlant

≈ ARRIVÉE : 14/05/2015
≈ IMPACTS : 110

≈ AVATAR : Thomas Brodie-Sangster
≈ ÂGE : 18 ans
≈ MÉTIER : Coursier pour les serpents italiens
≈ DES ARMES ? : un revolver planqué dans la ceinture. une mite de plomb coincée contre l'oreille. un carnet entre son coeur et sa chemise.
≈ GANG : Silver Snakes



MessageSujet: Rise above your name. - LIBRE.   Ven 22 Mai - 23:58

Je préfère la chaleur de tes tempes et les fissures qu'on referme comme des murs.
C'est la petite église du fin fond de la lande. Faut sortir d'Birmingham pour y arriver, faut faire un bout d'chemin en vrai, mais la bicyclette, vous savez, c'est le meilleur ami de quiconque tente de s'en occuper. Faut la bichonner et elle vous emmène au bout du monde. 'Fin au bout du monde, faut l'dire vite hein, elle vous emmène jusqu'aux cotes de Grande-Bretagne. Ca fait déjà une trotte. Elle est posée à côté de l'église, contre un mur. J'pars du principe que personne la volera. Pourquoi ? J'suis pas naïf, mais premièrement, voler un truc devant une église, c'est comme... j'sais pas moi,  si tirer une balle dans le pied avant un sprint. Et puis deuxièmement, cette bicyclette je l'aie depuis plus d'un an, elle tombe littéralement en lambeaux. Personne voudrait de ce truc. y'a que moi qui ai assez confiance en elle pour savoir qu'elle ne s'écroulera pas. Je la laisse à l'entrée, et puis je pousse la porte.
Y'a personne, comme d'habitude, cette église est presque abandonnée. C'est un terrain neutre. Personne vient tirer sur personne ici. Et c'est tant mieux. Les regards s'apaisent. Moi j'me sens détendu. En temps que coursier, j'ai des trucs à cacher, pas autant que le reste mais j'en sais assez pour finir le restant de mes jours dans ce bas-monde au trou. Et non, la taule ne m'a jamais vraiment attiré. La porte se referme derrière moi, et je retire ma casquette, pour la garder entre mes mains. Je sens la lame du couteau caché dans ma manche qui me glisse contre le poignet. Le métal froid a tendance a vaguement me rassurer. Vaguement seulement. C'est vide, et y'a que le soleil, et les rayons qui transpercent les modestes vitraux qui viennent me rappeler l'univers, au dehors. Il fait froid, glacial même. Ca sent l'encens, la cire cramée et le bois humide. D'après mon père, j'suis catholique.
Mais en vrai j'aime juste bien les églises. L'ambiance. Le lieu en lui même. C'est apaisant. C'est rassurant. Ce sont des endroits qui me fascinent par leur ... aura. Par ce qu'ils nous imposent à nous tous, pauvres mortels. Je souris pas, jamais, mais je me sens mieux. Alors je m'avance dans la nef, d'un pas lent et je compte bien m'asseoir sur un des bancs.
J'entends la porte qui se claque derrière moi. Deux pas qui se font entendre sur les dalles. Je m'arrête.



_________________
FALLING SLOWLY, EYES THAT KNOW ME.
I wanted to live deep and suck out all the marrow of life. To put to rout all that was not life; and not, when I had come to die, discover that I had not lived.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hellisempty.forumactif.org/t78-raffaele-close-your-eyes-think-of-something-nice http://hellisempty.forumactif.org/t83-raffaele-much-adoe-about-nothing
avatar
Les teignes au pain rassis

≈ ARRIVÉE : 23/05/2015
≈ IMPACTS : 445

≈ AVATAR : Natalie Dormer
≈ ÂGE : 33 ans
≈ MÉTIER : Sergent de police
≈ DES ARMES ? : Un gun, une dague dans la botte
≈ GANG : Le gang contre les gangs : la police



MessageSujet: Re: Rise above your name. - LIBRE.   Dim 7 Juin - 11:39

Avant-hier un enfant a été tué devant le Garrison. Un homme qui se croyait encore au front, en France, foutue France, a sorti un flingue et a commencé à tirer un peu partout. On aurait dit qu'il était aveugle. Tout le monde a eu le bon sens de se mettre à couvert. Moi y compris. Ouais, je me suis planquée derrière une caisse, comme on fait tout le temps. Du coup j'ai admiré la scène. Ce gamin qui avait un mélange de terreur et de fascination sur le visage en regardant le fou. J'ai entendu sa mère crier. Trop tard. Je me suis précipité en direction du gamin. Trop tard. La balle est partie dans sa direction. Rien à faire.
J'ai pris ma journée, incapable de m'enlever l'événement de la tête. J'ai cherché un coupable. Je me suis acharnée à trouver un sens à ça. Pourquoi ce gamin devait-il mourir ? Qui l'a tué ?
L'homme ? Il semblerait que pas un homme ne soit revenu de la guerre avec toute sa santé mentale, à différents degrés certes. Comment peut-on blâmer cet homme qui avait l'air tellement effrayé par son hallucination ? La mère lui en veut bien sûr. Mais à la police, à part l'envoyer à l'asile la mort dans l'âme, on ne lui a rien dit... On pouvait pas, surtout les hommes qui savent qu'ils sont tous capables de faire la même chose un jour...
C'était peut-être la faute du gamin après tout ? Quelle idée de traîner autour des bars à sept ans ! Pourquoi il est pas allé se planquer ? Quelle idée de se foutre sur le chemin de la balle ! Conneries. Il n'y est pour rien le gamin.
Alors c'était ma faute. J'aurais du tenter d'arrêter l'homme, au lieu de me planquer comme tout le monde. J'suis policière merde. J'aurais du protéger la population. C'est mon job. Les gens intelligents qui se planquent mais aussi les plus jeunes qui ne sont pas encore tout à fait rationnel. J'y ai pas pensé...
Après avoir passé un jour entier à déprimer toute seule, dans le noir, dans mon petit appart', j'ai décidé qu'il était temps de faire quelque chose. Il  me fallait un défouloir. Alors je suis allée blâmer Dieu.
J'ai enfourché le premier vélo que j'ai trouvé en sortant, celui de Myrtle je crois, je m'en foutais, fallait que j'y aille. Dans l'endroit qui m'apaise. L'endroit où je sais que je serai seule. Un endroit frais, calme, sobre où je sais que je serai écoutée. L'église dans la lande.
Je rumine sur mon vélo. Mes pensées tourbillonnent pendant que je pédale comme une forcenée. Je revois en boucle, au ralenti, à toute vitesse, image par image, dans le désordre ou dans l'ordre la scène finale du drame d'avant-hier. Ma colère monte.
Quand j'arrive devant le bâtiment, je saute presque du vélo que je laisse par terre dans l'herbe. Je pousse violemment les grosses portes de l'église et les claque derrière moi. Il est tellement évident que je suis seule ici que je ne prends pas le temps de lancer un éventuel regard circulaire sur les bancs. La seule chose que je vois et que je veux voir c'est l'autel. C'est là que j'aime m'adresser à Dieu dans cette petite église. Je me sens vraiment écoutée là-bas. C'est la place du prêtre, mais pourquoi devrait-il être le seul à avoir le droit de discuter avec Dieu ? Alors j'enfreins la règle tacite qui dit que personne, à part certaines rares personnes, n'a le droit de s'approcher de l'autel. N'y tenant plus, je cours dans la nef et une infime partie de ma conscience est au courant que je bouscule quelqu'un. Tout le reste a juste envie d'engueuler Dieu. Ce que je fais en hurlant, pleurant et en donnant des coups de pied dans l'autel.

« Dieu ! Espèce de connard ! Qu'est-ce que tu fous ?! Pourquoi t'autorises ces horreurs, merde ! A quoi tu sers si tu laisses des milliers de personnes mourir à la guerre ? Où t'étais quand ce gamin est mort ?! »

Quand j'ai enfin fini, je me sens étrangement fatiguée, un peu soulagée. Je m'assoie donc en m'adossant à l'autel. Et je constate alors pleinement qu'une personne était là et me regarde désormais avec des yeux grands comme des billes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Rise above your name. - LIBRE.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Rise above your name. - LIBRE.
» Carthage, Rise of the Roman Republic - GMT
» le québec libre!!!
» Base de Torcy - nage en eau libre
» Ambassade RISE
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
≈ AND ALL THE DEVILS ARE HERE :: ≈ LE RESTE POUR LES MAUDITS :: La verdure :: L'église-